11 janvier 2018

Budget municipal 2018: chose promise...?

JCCM

Montréal, 11 janvier 2018 – Ce mercredi, le 10 janvier 2018, la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, a présenté le premier budget municipal préparé par le président du comité exécutif et responsable des finances, Benoît Dorais. Ce budget de 5472,2 M$ présente une hausse des dépenses de 2,7 % par rapport au budget précédent.

Quoique présentant quelques surprises pour les citoyens au niveau des impôts fonciers, les trois grands thèmes de ce budget concordent avec ceux abordés par Mme Plante durant la campagne électorale de cet automne, c'est-à-dire l’habitation, la mobilité et le développement économique.

Voici un aperçu des mesures budgétaires en lien avec les priorités de la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM).

  • Développement économique

Le développement économique occupe une place de premier rang dans les investissements annoncés par la Ville, principalement en raison de l’Entente « Réflexe Montréal » entre Montréal et le gouvernement du Québec. En effet, le volet développement économique de cette entente prévoit un transfert de 30 M$ vers la métropole afin de « mettre en place des projets de développement économiques structurants ». Ce montant sera augmenté à 50 M$ d’ici 2021.

De plus, 13,6 M$ seront investis dans les Sociétés de développement économique de la métropole, une légère augmentation depuis 2017. Aussi, l’administration Plante a attribué un montant de 3,2 M$ à des activités et programmes qui « [stimuleront] la richesse collective ».  La Ville investira autour de 16,2 M$ pour assurer la continuité ou finaliser les projets qui ont émergé de l’entente Imaginer-Réaliser Montréal 2025.

Toutefois, notons que les investissements en lien avec les activités d’entrepreneuriat et de développement stratégique sont en baisse de 0,5 M$ par rapport au budget comparatif de 2017.  

  • Soutien aux commerçants

Durant le débat électoral organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) cet automne, la mairesse avait mentionné vouloir aider les commerçants affectés par les chantiers de construction qui voient leur clientèle diminuer en raison des rues obstruées, en leur offrant une certaine forme d’aide financière. Une telle orientation a été adoptée dans le budget et la Ville souhaite que l’aide commence à être octroyée dès cette année. Les mesures de ce programme d’aide seront annoncées plus tard en 2018.  

Cependant, il a aussi été annoncé que le compte de taxes pour les immeubles non-résidentiels serait augmenté de 3%, ce qui risque de nuire autant à l’attractivité de Montréal pour les entreprises qu’aux petits commerçant de la métropole.  

  • Mobilité

L’amélioration de la mobilité et la promotion du transport collectif étant deux objectifs principaux de l’administration Plante, des investissements de 574,3 M$ seront faits à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), ce qui représente une hausse de 27,7 M$, comparé au budget précédent. La mairesse a aussi annoncé qu’elle tiendrait une de ses grandes promesses électorales en mettant en place une escouade de la mobilité qui aurait pour objectif de surveiller les chantiers et de trouver des solutions coordonnées aux enjeux de circulation dans les rues de la métropole.

  • Diversité au sein de la fonction publique

La Ville mettra en place un programme de parrainage professionnel en collaboration avec Emploi-Québec d’une valeur de 1,5 M$, dont l’objectif est d’encourager une plus grande diversité au sein de la fonction publique municipale.


Avec ce premier budget, Valérie Plante remplit plusieurs des promesses faites durant la campagne et tente d’offrir une meilleure qualité de vie aux résidents de la métropole. En revanche, certaines des mesures budgétaires annoncées pourraient avoir un impact négatif sur le développement économique de Montréal et en particulier sur les entrepreneurs locaux, en démarrage ou déjà implantés. Il faudra donc observer si les partenariats avec le gouvernement du Québec et les autres initiatives locales, en combinaison avec une situation économique favorable, auront un impact suffisant pour diminuer ces effets négatifs.

Pour consulter les documents du budget municipal 2018: http://bit.ly/1eeiGUn


À propos de la JCCM

La Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) a comme mission de développer, représenter et faire rayonner la relève d’affaires et est un regroupement de cadres, professionnels, entrepreneurs et travailleurs autonomes âgés de 18 à 40 ans. Fondée en 1931, elle compte aujourd’hui près de 1 600 membres, dont près de 150 bénévoles, ce qui fait d’elle la plus grande jeune chambre au monde. Grâce à une panoplie d’événements organisés chaque année, la JCCM est un lieu incontournable pour le développement de la relève d’affaires à Montréal. De plus, la JCCM compte sur l’appui de quatre grands partenaires qui ont à cœur la relève, soit BMO Banque de Montréal, Bell, Energir et la Ville de Montréal.


-30-


Renseignements

Magali Olivier
Directrice communications et expérience membres
Jeune Chambre de commerce de Montréal
514 845-4951, poste 22 | molivier@jccm.org