27 mars 2018

Le budget 2018-2019 : résolument tourné vers le futur!

JCCM

Québec, le 27 mars 2018 - Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) saluent un budget gouvernemental tourné vers le futur. Plusieurs mesures méritent d’être soulignées :

Éducation – Jeunesse

Favoriser la réussite éducative et notamment un meilleur accompagnement des élèves et des étudiants constitue une portion importante du budget dévoilé aujourd’hui. Il est intéressant de noter que des efforts ont été déployés afin de doter le système éducatif des moyens nécessaires pour lui permettre de se projeter vers un futur numérique. En effet, le collectif formé du RJCCQ, de la JCCM et de la JCCQ souligne la poursuite du virage numérique, avec un investissement de 130 M$ affecté à la modernisation du système éducatif québécois. La transformation numérique dudit système va effectivement de pair avec les métiers de l’avenir.  

Il est à noter, qu’en matière de jeunesse, le budget répond au nécessaire financement des postes budgétaires qui permettront une meilleure articulation entre l’éducation, les besoins du marché du travail et l’accès des jeunes aux emplois. Soulignons une aide additionnelle de 10 M$ qui bénéficiera à 6 000 entreprises afin de leur permettre d’accueillir 15 000 stagiaires annuellement. Une telle disposition permettra de favoriser la mise en valeur de la formation professionnelle, d’aider à une meilleure orientation des jeunes vers des métiers du futur et d’apporter du soutien aux jeunes entreprises.

Le collectif des jeunes chambres salue, en outre, toutes les dispositions qui sont mises de l’avant pour stimuler la capacité entrepreneuriale de la relève. Au nombre de celle-ci, soulignons l'affectation de la somme de 7.5 M$ sur 5 ans visant à encourager les rapports intergénérationnels harmonieux. D’autres mesures méritent également d’être mentionnées, à savoir, celles qui incitent les jeunes à choisir leur voie plus rapidement grâce à l’immersion dans le marché du travail via les stages en entreprise, celles qui poussent les femmes à se diriger vers les métiers traditionnellement masculins.

Ce sont des initiatives structurantes pour s’assurer de la participation pleine et entière de l’ensemble des forces du Québec.  

Fond des générations

Le RJCCQ avait salué, lors de sa création, le Fonds des générations qui vise à rembourser à terme une portion de la dette publique. Il semble que la décision prise alors avait été la bonne car le taux de rendement sur les placements du fonds a été supérieur au coût des emprunts que ces sommes auraient pu rembourser.

La décision du Gouvernement du Québec d’effectuer des paiements sur la dette à la hauteur de 2 G$ à partir du Fonds est une solution de rechange plutôt qu’une solution à long terme. Il aurait été préférable de laisser capitaliser le Fonds qui affiche une valeur comptable estimée de 12,8 G$. Cependant, le RJCCQ reconnaît que face aux pressions grandissantes sur une utilisation différente de ce qu’est la mission initiale du Fonds véhiculée par certains groupes, le Gouvernement a pris la décision d’aller de l’avant avec les paiements sur la dette dès cette année. Si la mission du Fonds venait à changer, il sera impératif de faire un débat public sur son utilisation future.  

Mobilité électrique

Le collectif des jeunes chambres de commerce ne peut passer sous silence les mesures prises dans la direction du développement durable de la métropole et de la Capitale-Nationale. Les fonds dédiés à la mobilité électrique, notamment l’investissement de 13 G$, vont permettre le financement de projets électriques majeurs et structurants de transport collectif.  

Entre autres, mentionnons le Réseau express métropolitain (6.3 M$), le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal (3.9 M$) et le réseau de transport structurant de la Ville de Québec (3.3 M$). De tels projets auront plusieurs répercussions sur le tissu socio-économique et environnemental du Québec. Ces investissements démontrent l’intention du gouvernement de poursuivre ses efforts structurants en faveur du développement durable.

Emploi – Nouvelles technologies

La consolidation de la place du Québec en tant que leader dans le domaine de l’intelligence artificielle est favorablement accueillie par le collectif et est considérée comme une stratégie payante pour l’avenir de nos membres. Conséquemment, le collectif des jeunes chambres applaudit haut et fort la création de l’Organisation mondiale de l’intelligence artificielle qui fera rayonner le savoir-faire québécois dans le monde. Elle permettra d’attirer une main-d’œuvre hautement qualifiée ainsi que des investisseurs.

Par ailleurs, le collectif souligne positivement l’affectation de 92.1 M$ pour favoriser la prospection et le recrutement des travailleurs et des étudiants étrangers. Cet investissement fera face à la pénurie de main-d’œuvre à laquelle font face certaines des entreprises de nos membres.

Santé

Le collectif est préoccupé par l’importance des investissements accordés à la santé, en comparaison avec les autres postes budgétaires, dont ceux impactant nos membres.

En effet, la santé bénéficiera d’un financement de 42,1 G$, soit une hausse de 4,6% par rapport à l’an passé. Cela représente 38,7% des dépenses de la province. Il faut donc réfléchir sur la capacité à long terme du Québec d’assumer le poids de l’accroissement des dépenses en santé, considérant que depuis quelques années, la croissance des dépenses en santé est supérieure à la croissance économique.

Citations

« L’équité intergénérationnelle, la projection vers le futur et les besoins des régions, les métiers de l’avenir mais aussi l’articulation entre la formation et les besoins du marché du travail semblent être au cœur de ce budget. Le RJCCQ souligne l’existence d’une synergie et d’une cohérence qui en ressorte résolument. Il salue les rapports intergénérationnels qui constituent une nouvelle initiative du Secrétariat à la Jeunesse. Toutefois, malgré un surplus budgétaire de 904 millions $, nous déplorons le fait que le gouvernement doit puiser 1.58 G$ dans sa réserve de stabilisation pour balancer ses entrées et sorties de fond. A notre point de vue, une telle réserve aurait dû être conservée pour faire face à un évènement économique imprévisible. » 

Monsef Derraji, président directeur général du RJCCQ.

« Le budget 2018-2019 présente de nombreuses mesures orientées sur la stratégie numérique pour préparer et adapter l’économie du Québec à ses besoins actuels et futurs, que ce soit en termes de formation, de soutien aux entreprises, de culture ou encore d’infrastructures. Cette poursuite du virage numérique s’avère essentielle considérant la place centrale des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle dans notre quotidien aujourd’hui. D’ailleurs, l’investissement du gouvernement du Québec dans l’intelligence artificielle, via la supergrappe SCALE.AI permettra de faire rayonner la relève de Montréal! »

Amélie T. Gouin, présidente du Conseil d’administration de la JCCM, qui travaille de concert avec Nicolas Duvernois, président et porte-parole de la JCCM. 

« La JCCQ se réjouit de la portion du Plan économique consacrée à la région de la Capitale-Nationale. Nous saluons l’engagement du gouvernement à financer le projet de transport structurant de Québec ainsi que les différentes mesures prévues en aménagement du territoire qui permettront une amélioration considérable du paysage urbain de la Ville de Québec et de la qualité de vie citoyenne. Finalement, l’engagement du gouvernement en faveur du développement économique et de la croissance des PME aura un impact considérable sur la jeune communauté d’affaires. » 

Mikaël Guillemette, Président de la JCCQ.

- 30 -

À propos du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

Depuis 26 ans, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) soutient un réseau de 40 jeunes chambres de commerce et ailes jeunesse à travers le Québec, représentant plus de 10 000 jeunes professionnels, cadres, travailleurs autonomes et entrepreneurs, âgés de 18 à 40 ans et compte parmi ses rangs douze organisations issues des communautés culturelles.

À propos de la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ)

La Jeune chambre de commerce de Québec regroupe près de 700 membres animés d’une vision d’avenir, et surtout, de la volonté de bâtir, maintenant, le Québec de demain. Elle offre aux jeunes gens d’affaires des outils et des opportunités pour s’épanouir et se développer, contribuant ainsi au rayonnement et à l’enrichissement de la région. Se faisant la voix de la relève, elle entend travailler positivement et conjointement au maintien d’un climat favorable aux affaires dans la région.

À propos de la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM)

La Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) a comme mission de développer, représenter et faire rayonner la relève d’affaires et est un regroupement de cadres, professionnels, étudiants, entrepreneurs et travailleurs autonomes âgés de 18 à 40 ans. Fondée en 1931, elle compte aujourd’hui près de 1 600 membres, dont près de 150 bénévoles, ce qui fait d’elle la plus grande jeune chambre au monde. Grâce à une panoplie d’événements organisés chaque année, la JCCM est un lieu incontournable pour le développement de la relève d’affaires à Montréal. De plus, la JCCM compte sur l’appui de quatre grands partenaires qui ont à cœur la relève, soit BMO Banque de Montréal, Bell, Energir et la Ville de Montréal

Contacts:

Dina Berrada
Chargée de projets communications 
Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) 
T/F: 514 933-7595 poste 3 | C: 438 868-7595 | communication@rjccq.com | www.rjccq.com

Mélanie Guillemette
Adjointe à la coordination et services aux membres
Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ)
T: 418 622-6937 poste 101 | jccq@jccq.qc.ca | www.jccq.qc.ca 

Magali Olivier
Directrice des communications et expérience membres
Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM)
T: 514 845-4951 poste 22 | molivier@jccm.org | www.jccm.org