12 avril 2019

Entrepreunariat au féminin : les congés de maternité

JCCM

Note d'information

Les congés de maternité chez les femmes entrepreneures

En général, et dans la majorité des pays, les femmes entrepreneures sont moins nombreuses que les hommes. Toutefois, le Canada compte une des plus grandes parts de femmes entrepreneures avec 41% de femmes propriétaires d’entreprises. Depuis les dernières années, les femmes prennent de plus en plus leur place au sein de l’entrepreneuriat québécois. Selon l’Indice entrepreneurial 2018 [1], le taux d’intention de se lancer en affaires chez les femmes se situe à 17,1%, une hausse de 11,7% depuis 2009. De plus, le nombre de femmes et d’hommes s'étant lancé en affaires ne cesse de converger.

Encourager le leadership féminin est une de nos cinq grandes priorités. Nous avons récemment créé un comité aviseur dans le but de penser aux meilleures pratiques en termes d’inclusion des femmes et, ainsi, élaborer des propositions à partager avec les instances gouvernementales.

Suite aux recherches, le comité déplore que le Régime québécois d’assurance parentale ne prenne pas en compte la réalité de plusieurs entrepreneures et dirigeantes de TPE. Pour cette raison, ces dernières doivent se résigner à l’idée que le congé de maternité offert par l’état nuira à la croissance de leur entreprise et qu’il vaut donc mieux de ne pas en profiter.

La Jeune Chambre de commerce de Montréal estime qu’il est fondamental d’agir :

  • Le Régime québécois d’assurance parentale doit être réformé pour l’adapter à la nouvelle réalité entrepreneuriale des femmes du Québec et s’assurer que les femmes entrepreneures et dirigeantes aient une chance égale de démarrer et faire croître leur entreprise.
  • Nous proposons d’offrir un remboursement (en prestations ou en crédits) pour congé de maternité aux femmes entrepreneures dans le but de leur permettre d’engager une ressource supplémentaire, à temps plein ou temps partiel. Nous proposons aussi de mettre en place un revenu de base pour les femmes entrepreneures dont elles pourront profiter durant leur congé de maternité servant à subvenir aux besoins de leur famille. De cette manière, plus de femmes entrepreneures se prévaudront des mêmes droits que les femmes employées en entreprise et continueront de contribuer au développement économique de la province.

Pour consulter la note d’information en entier, cliquez ici.

[1] Fondation de l’entrepreneurship, Indice entrepreneurial 2018. https://indiceentrepreneurialqc.com/wp-content/uploads/2018/12/IEQ2018_final_181217.pdf