25 avril 2019

Pourquoi le sport me rend plus performant au travail?

Ludovic Martin

Conseiller Ressources Humaines

J’aime courir, c’est ma passion. J’ai commencé il y a 5 ans et je cours maintenant environ 3000 km par année. Côté professionnel, je suis conseiller en ressources humaines dans un rôle qui m’amène à fonctionner en "mode projet".

Aucun rapport? Et bien, détrompez-vous! La course à pied me rend plus performant au travail! Et je ne fais pas allusion aux bienfaits physiques et psychologiques de l’entraînement sur le corps, cela n’est plus à démontrer. Je parle bel et bien de mon travail en ressources humaines. Prenons l’exemple de mon prochain objectif: courir le marathon d’Ottawa en moins de 2h50. L'origine de cet objectif et et la manière dont je vais l'atteindre ressemble étrangement à comment je vais m’y prendre pour réussir mes objectifs professionnels.

En novembre dernier, j’ai fait le bilan de ma saison de course. C’est un peu comme quand on se prépare à sa rencontre de fin d’année avec son gestionnaire. Il y a eu de bonnes choses, comme mes nouveaux records personnels sur 10 km et demi-Marathon, mais aussi un regret : je n’ai pas amélioré mon temps sur la distance Marathon. En analysant pourquoi je n’ai pas atteint cet objectif, je commence à avoir envie de retenter l’expérience en mettant tout en œuvre pour faire mieux. Après quelques recherches pour trouver une course rapide au printemps, je me décide: ce sera le Marathon d’Ottawa le 26 mai 2019. Je m’inscris puis je commence à planifier.

Se préparer à un Marathon c’est très similaire à la gestion de projets. J’ai mon objectif avec ma date de « livraison ».

Se préparer à un Marathon c’est très similaire à la gestion de projets. J’ai mon objectif avec ma date de « livraison ». Il faut maintenant que je le découpe en jalons et que j’identifie les ressources qui vont me permettre de l’atteindre. Et le plus important, comme au travail, c’est de s’entourer des bonnes personnes : coach de course, préparateur physique, nutritionniste, ostéopathe. Je consulte quelques amis de mon club de course pour avoir leur opinion et c’est parti! J’ai maintenant un plan : un programme de 10 semaines pour la musculation suivi de 14 semaines d’entrainement spécifique Marathon.

Mais à quoi vont me servir tous ces entrainements dans mon travail? Cela me sert à expérimenter la réussite et l’échec. Je peux analyser sans devenir trop émotionnel afin de m’améliorer.

Je cours environ dix compétitions par année du 5 km au Marathon et atteindre 100% de mes objectifs ne m’est jamais arrivé. Est-ce que certains étaient trop ambitieux? Peut-être. Est-ce que j’ai fait des erreurs? Oui c’est certain. Est-ce que c’est grave? Absolument pas, au contraire!

Cela me permet d’oser plus, d’essayer de me dépasser, de relativiser, de demander de l’aide quand j’en ai besoin mais aussi d’analyser sans être trop dur envers moi -même.

Que je réussisse à atteindre mon objectif ou pas, je continue d’apprendre. Ces apprentissages me servent au travail. J’ai plus confiance en moi quand je dois réaliser quelque chose de nouveau. Je ne déprime pas quand je fais des erreurs puisque j’ai appris à prendre du recul et à en tirer des leçons. Cela me permet d’oser plus, d’essayer de me dépasser, de relativiser, de demander de l’aide quand j’en ai besoin, mais aussi d’analyser sans être trop dur envers moi -même.

Je remarque aussi que je m’adapte plus facilement aux changements depuis que je fais du sport. Après avoir revu mon alimentation, adapté mon horaire pour y insérer 10 à 15h d’entrainement par semaine, recommencé à zéro après une blessure, j’ai bousculé mes habitudes. Une restructuration, un changement de rôle ou même une perte d’emploi seraient des changements parmi d’autres. Le sport m’apprend à m’adapter, même si ça n’a aucun rapport avec le travail.

Est-ce que je pourrai être plus productif en mettant cette énergie dans mon travail plutôt que dans mon entrainement? Non, au contraire, puisque c’est le sport qui me rend plus performant! Pas besoin d’aimer le sport pour obtenir les mêmes bénéfices. Je suis convaincu que lorsqu’on se fixe un objectif, le processus est le même, peu importe le domaine. Alors, ne culpabilisez pas si vous prenez du temps pour votre passion. Plus on expérimente, plus on apprend et plus on devient performant!

L'auteur,

Ludovic Martin - Professionnel RH comptant 10 ans d’expérience en gestion des talents en mode agile ou projet. Ludovic aime par-dessus tout innover et créer des choses qui n’ont jamais été faites avant. Passionné de course à pied, courir des marathons l’aide à se dépasser et à prendre conscience que presque toutes nos limites sont psychologiques.