Développer, représenter et faire rayonner la relève d'affaires
30 avril 2020

Choco de Léa, un arc-en-ciel à la fois

JCCM

Avez-vous entendu parler de Choco de Léa? La chocolaterie végétalienne et écoresponsable qui donne le sourire aux plus gourmands d’entres-nous, un arc-en-ciel à fois!

Il y a deux ans, Léa Audet se lançait dans la grande aventure de l’entrepreneuriat pour vivre de ses passions: la pâtisserie et le cacao. Avec la ferme intention de développer un produit écoresponsable, local et de qualité, Léa a suivi un enseignement professionnel en pâtisserie à l’ITHQ et des cours spécialisés du Cacao and Chocolate Institute en Équateur. Aujourd’hui, Léa peut se vanter d’avoir remporté le prix de travailleur autonome du concours Mon entreprise, organisé par le centre d’entrepreneuriat de l’UQAM, et d’avoir présenté Choco de Léa à la grand-messe Mtl Inc. et au New England Chocolate Festival de Boston en tant qu’ambassadrice du Québec.

Site web: www.chocodelea.ca

La COVID-19 a sans surprise bousculée les plans de l’entrepreneure

La stratégie à court terme de Choco de Léa a subi les conséquences de la COVID-19. Avant la crise, Léa souhaitait présenter ses produits dans différentes boutiques et commerces de la région pour élargir son réseau de vente. Des cours/ateliers de pâtisseries étaient également au menu!

“J’allais lancer mon entreprise au moment où la pandémie a commencé. Donc tout a dû changer rapidement puisque tous les marchés publics où j’allais vendre étaient annulés, les boutiques où j’allais faire de la revente ont toutes fermé et les cours/ateliers que j’avais de prévu à mon atelier de production ont dû être annulés aussi.”

Malheureusement, nombreuses sont les entreprises en démarrage qui sont livrées à elles-mêmes durant cette crise.

[...] comme mon entreprise était à mi-chemin entre le pré-démarrage et le démarrage au début de la crise ; je passe un petit peu entre les craques du plancher.

Adapter rapidement sa stratégie

Comme la plupart des entrepreneurs, Léa a dû changer sa stratégie pour surmonter la crise. L’entrepreneure a dû revoir ses plans et s’adapter rapidement au contexte actuel.

“Par chance, comme je produis du chocolat (qui est un produit alimentaire, donc considéré comme essentiel), je peux quand même continuer à produire.”

La solution? La vente en ligne! Le 4 avril dernier, Léa lançait son site internet pour pouvoir continuer à vendre ses chocolats. Le succès fut au rendez-vous!

“C’est une porte de sortie pour continuer à travailler et à vendre mes produits ; c’est vraiment important pour moi d’offrir un peu de douceur aux gens en ce moment. C’est ma petite façon à moi de combattre le virus ; en rendant les gens heureux l’instant d’une pause chocolat.”

Léa Audet, fondatrice de Choco de Léa

En plus de la vente en ligne, une fois par semaine, Léa s'adonne à la livraison à vélo afin d'aller à la rencontre de sa clientèle montréalaise.

“C’est vraiment un moment magique de ma semaine ; je vois le visage des gens s'illuminer quand je leur annonce que c’est leur commande de chocolat qui est arrivée. C’est vraiment comme si pendant une seconde, leur enfant intérieur prenait le dessus. Pour être franche, je savais que le chocolat, ça rendait les gens heureux, mais je ne me rendais pas compte à quel point !”

Et après la crise, la consommation locale sera la clé?

Les changements à long terme sont difficiles à évaluer. Le contexte actuel ne permet pas aux entrepreneurs de statuer précisément sur leur stratégie future. L’adaptation et l’entraide sont donc des notions cruciales pour continuer à avancer.

“Ça va beaucoup dépendre à quoi ressemble notre société lorsqu’on va recommencer à sortir de notre confinement. Définitivement il y a une hausse d’intérêt pour les produits québécois et je crois que cet intérêt va demeurer même une fois la crise passée

“J’essaie de faire encore plus de collaboration avec d’autres entreprises québécoises. Il y aura entres autres des produits de la boutique Les mauvaises Herbes, un kit de fondue au chocolat et autres produits.”

Depuis peu, Choco de Léa a également développé un nouveau produit: un arc-en-ciel en chocolat à peindre soi-même avec de la peinture en chocolat blanc.

Site web: www.chocodelea.ca

Le Fonds YUL/375 idées

En mars 2020, Léa a pu bénéficier de notre fonds de financement YUL/375 idées afin de développer son projet. Nous sommes heureux de voir que Choco de Léa connaît désormais un important succès, en ligne!

“En fait mon problème présentement c'est surtout que je ne suis pas capable de répondre à la demande. C'est un "beau" problème, mais ça reste un problème. Je suis sold out depuis environ 1 semaine et demie.

Léa Audet, fondatrice de Choco de Léa

L'objectif du Fonds YUL/375 idées est de faire rayonner les jeunes entrepreneurs de Montréal et de les soutenir financièrement dans leurs projets. La JCCM souhaite soutenir au moins 375 entrepreneurs montréalais innovants d'ici au 400e anniversaire de la Ville, grâce à l'octroi de microcrédits de 7 500 $ par projet.