Développer, représenter et faire rayonner la relève d'affaires
14 décembre 2020

Quel futur pour le monde du travail ?

JCCM

Depuis les premiers mois de la crise, plusieurs groupes s’intéressent à la relance économique post-pandémie et aux transformations profondes que la COVID-19 aura sur nos façons de vivre et de travailler. Ayant à cœur la vitalité de la Ville de Montréal et donc de la survie de son centre-ville, la JCCM considère important de réfléchir à l’organisation du travail post-pandémie et de tenter de trouver une façon de favoriser sa reprise économique.

Nous sentons toutefois le désir de la relève de profiter de l’opportunité de ces bouleversements pour approfondir nos réflexions face à l’ancienne normalité concernant le travail et notre vie en général. C’est dans cet état d’esprit que nous avons décidé d’entreprendre plusieurs exercices de réflexion collective avec des membres de notre communauté. Nous aurons la chance de faire une vaste étude au cours des prochaines semaines afin de bien comprendre les besoins des jeunes dans le contexte actuel et celui qui suivra la crise. La première rencontre de ce type a eu lieu le mardi 1er décembre dernier et nous tenions à vous présenter les grandes lignes de ce qui est ressorti de ces riches échanges en compagnie de 25 membres de la JCCM.

Premièrement, voici les résultats de notre sondage maison effectué le 1er décembre en compagnie de 25 de nos membres :

De quoi s’ennuie-t-on le plus de la vie d’avant la pandémie ?

Les interactions sociales avec les collègues, les moments plus informels qui occurrent durant nos journées passées au bureau et l’encadrement et le support apporté surtout aux plus personnes récemment employées dans une entreprise seraient les choses qui manquent le plus à notre nouvelle configuration de travail. Des personnes présentes à la discussion ont également fait valoir les bienfaits du télétravail, comme une meilleure conciliation vie privée/travail vu la présence à la maison de même que la flexibilité qui vient avec le travail à distance.

Le futur du travail sera-t-il flexible ?

Maintes fois mentionnés lors des échanges avec nos membres, les concepts de flexibilité, liberté et d’autonomie que permet le télétravail sont appréciés par les travailleuses et travailleurs. Le retour au travail à temps plein au bureau pourrait être difficile dans certains cas. L’idée de fonctionner avec un mode hybride semble rejoindre plusieurs personnes de notre communauté. Il pourrait y avoir une ouverture à vouloir mieux encadrer les pratiques du travail à distance afin de s’assurer que la productivité et l’engagement des équipes soient soutenus.

Comment les entreprises peuvent-elles motiver et alimenter l’engagement des travailleuses et travailleurs ?

Un environnement de travail sécuritaire, accessible et confortable représente quelques besoins mentionnés par nos membres. Un support et un encadrement clair des attentes des entreprises envers les travailleurs et travailleuses permettraient de pouvoir demeurer performant et même augmenter leurs capacités à distance. Selon nous, le futur du travail devrait être discuté ouvertement entre les organisations et leurs équipes afin de trouver un terrain d’entente entre les besoins de chacun des groupes.

Suivez la JCCM lors des prochaines semaines pour découvrir ce dont les jeunes auront besoin au sortir de la crise et n’hésitez pas à nous faire part de votre point de vue sur la question du futur du travail!