Actualités75

L’heure de l'entrepreneuriat d’impact a sonné
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DURABLE
Olivia Wu
Par

Olivia Wu

MOBIS

Conseillère stratégique

Une mobilisation nécessaire

L’actualité environnementale dans le monde et au pays est alarmante. Les communautés se mobilisent pour lutter contre les changements climatiques. La communauté d’affaires doit être aux premières loges pour mener la transition écologique. L’argument « On a toujours fait comme ça » ne tient plus la route. Les changements viennent avec des solutions et des pratiques sociales innovantes.

Depuis 10 ans, la Coop Carbone mène une mission de lutte contre les changements climatiques. En matière de décarbonation, son accélérateur en mobilité durable, MOBIS, accompagne les startups, les institutions et les organisations établies à intégrer les nouvelles pratiques que sont la mobilité partagée, électrique, douce, mais aussi l’intégration de solutions d'efficacité énergétique ou décarbonées.

Comme société, il s’agit de s’adapter à ce changement de paradigme drastique, tant économique qu’environnemental et social. C’est l’heure de l'entrepreneuriat responsable ou d’impact. Face à la croissance de la demande en matière de mesure d’impact, MOBIS est aussi en train d’élargir son champ d’action afin de répondre au besoin.

Ces startups québécoises en mobilité durable

Le Québec vise la carboneutralité pour 2050. Défi de taille quand on sait que plus de 43 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) proviennent des transports (transport routier, aérien, maritime, ferroviaire et hors route).

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, l’a encore réitéré le 17 août dernier: la taille du parc automobile devra diminuer au moins du tiers d’ici 2050 (Le Devoir). Cet argument est appuyé par un rapport du Forum économique mondial qui, lui, affirme qu’il faut viser davantage, soit 75%. Ça correspond à envisager la disparition de trois véhicules à essence sur quatre sur les routes.

Du côté des startups qui se démarquent en mobilité durable, la montréalaise Courant Plus a le vent dans les voiles. Elle travaille avec les chaînes de magasins IKEA, Decathlon, Simons, Altitude Sport et Sports experts avec leur service de livraison verte et propre de marchandises. On pense aussi à Bromont Campervan qui propose un service de location d’une van 100% électrique aménagée pour faire du tourisme autrement.

Bel exemple de transition sociologique, soulignons l’existence de LocoMotion, un projet de mobilité durable au service d’une vie de quartier. C’est un site internet et une application qui permettent d’emprunter gratuitement un vélo-cargo, un vélo électrique ou une remorque pour bicyclette entre voisins. Initié par le collectif Solon, le projet est déployé dans les deux quartiers de La Petite-Patrie et d’Ahuntsic.

Fort du succès de LocoMotion, les partenaires, dont fait partie la Coop Carbone, ont pour ambition d’étendre son usage dans une majorité de quartiers montréalais d’ici 2025, en particulier pour les quartiers et populations aujourd’hui moins desservies par les alternatives à l’auto. Et c’est bien parti, car déjà neuf comités citoyens ont été mis sur pied et promeuvent la location de remorques (Hochelaga, le Plateau Mont-Royal, le Sud-Ouest etc.).

Blog Image

Direction le «Tout-à-vélo»

Sur le front de la cyclo-logistique, l’écosystème montréalais est dynamique, notamment pour faire face à l’essor du e-commerce, accéléré par la pandémie de COVID-19. Cela a fait émerger de nouvelles habitudes de consommation et a entraîné un effet démultiplicateur sur le nombre de livraisons et de véhicules de livraison en milieu urbain.

Depuis 2019, le succès du projet Colibri, mené par Jalon pour le compte de la Ville de Montréal, atteste du besoin et de la pertinence d’une livraison économique et écologique. Les colis sont acheminés par un nombre restreint de camions dont le chargement est transbordé dans un espace de logistique urbaine, aussi appelé mini-hub. Le chargement est réparti ensuite sur des vélos-cargos qui prennent le relais pour compléter la livraison. Grâce à cette infrastructure, un vélo-cargo remplace un camion. Deux mini-hubs de logistique urbaine sont désormais en activité: Colibri Maisonneuve, opéré par la Ville, et Colibri Iberville, opéré par la Coop Carbone.

C’est une solution concrète et mise à l’échelle pour résoudre l’enjeu du dernier kilomètre, reconnu pour être le plus impactant en matière d’empreinte carbone, ainsi que de diminuer le nombre de camions sur les routes. Les entreprises en logistique comme Purolator, Courant+, Fedex, Machool et SOS Courrier partagent les espaces des deux mini-hubs, tout en restant autonomes dans leurs opérations.

Les commerçants qui font appel à ces entreprises tirent aussi leur épingle du jeu avec des frais de livraison compétitifs, une livraison directe (sans aller-retour) et un regroupement efficace des demandes d’envoi.

Force d’innovation

Pour rendre encore plus efficaces les livraisons décarbonées, la jeune pousse québécoise Gomove propose une solution numérique de mutualisation et d’optimisation des livraisons de marchandises encombrantes. L’outil permet d’identifier les routes qui permettent d’économiser du temps, de l’énergie et de l’argent.

Côté B2C (Business to customer), Cargone, startup de Laval, mise sur une mobilité efficace en concevant des vélos cargo électriques adaptés aux conditions canadiennes. Sébastien Jutras, PDG et fondateur de l’entreprise de Cargone, expliquait à Laval Innov en mai 2023: « J’ai 4 enfants que j’allais porter à vélo à la garderie de Laval, même l’hiver, ils n’avaient jamais vu cela. Je ne veux pas être l’exception, je veux que ce soit accessible à tout le monde ! »

Innover ou mourir

Luc Sirois, innovateur en chef du Québec, est catégorique: «Une entreprise qui n’innove pas meurt », en entrevue à La Presse (25 janvier 2023). Seulement la moitié des entreprises (51 %) avaient un projet d’innovation durant la période de février 2021 à février 2022, selon un rapport du Conseil de l’innovation du Québec.

Une façon d’innover pour une entreprise établie est de faire appel à une expertise et d’utiliser une solution nouvelle. Beneva a mandaté les experts en gaz à effet de serre (GES) de la Coop Carbone afin de d’établir son bilan carbone, bonifié d’un accompagnement stratégique afin d’électrifier graduellement sa flotte d’une centaine de véhicules.

L’économie décarbonée en marche

«I want you to panic », cette citation de Greta Thunberg, militante écologiste, doit résonner encore plus. La crise climatique s’accentue, la pression avec et la société dans son ensemble prend conscience de l’urgence d’agir. Avec l’appui des autorités publiques, les entrepreneur.e.s sont en première ligne pour développer et offrir des solutions concrètes.

Les discussions vont bon train depuis des années, les institutions d’envergure désirent ou mettent d’ores et déjà en place des mesures concrètes de décarbonation. Les organisations comme l’université Concordia avec son projet PLAN/NET‑ZÉRØ, la Société de transport de Montréal (STM), la nouvelle Autorité Régionale des Transports Métropolitains (ARTM), le Réseau de transport de la Capitale (RTC), pour n’en citer que quelques-unes, se mobilisent pour lutter contre les changements climatiques et veulent tendre vers un service zéro émissions.

Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) lance, avec la Coop Carbone, une communauté de pratique pour l’action climatique destinée à ses 2 000 membres à travers le Québec. L’objectif: faire monter en compétences sur l’impact carbone, transmettre des pratiques innovantes au sein de leurs équipes respectives pour les engager dans l’action.

* Attention! *
Innover dans des entreprises, oui, mais accompagné par des expert.e.s, c’est mieux. Un acteur intermédiaire comme MOBIS de la Coop Carbone fait le lien entre les solutions innovantes et les intrapreneurs qui veulent lancer, tester, introduire et appliquer ces idées en co-construction pour contribuer à réduire in fine à l’empreinte carbone du Québec d’ici 2030.

Nos

grands

partenaires

Recherche

Aucun résultat pour le terme 1 résultat pour le terme résultats pour le terme «»