Actualités83

Portrait de Victoria F. Legault
ATTRACTION, FORMATION ET RÉTENTION DES TALENTS
Gabrielle Landry
Par

Gabrielle Landry

Co-directrice du comité bénévole Marketing créatif, JCCM

Victoria F. Legault est une femme trans native de l’Abitibi-Témiscamingue au parcours professionnel atypique. À 22 ans, elle est directrice générale d’Aide aux Trans du Québec, un organisme communautaire de première ligne ayant pour mission d’apporter de l’aide et de briser l’isolement des personnes trans, non binaires et en questionnement. Elle fut greffière adjointe au ministère de la Justice du Québec pendant près de deux ans, où elle a exercé ses fonctions principalement auprès des communautés cries et inuit du Nord-du-Québec. Victoria est également membre de l’Union des artistes et elle occupe actuellement le siège « Personne de moins de 30 ans » au conseil d’administration d’Égides, une alliance internationale francophone qui milite pour l’égalité et les diversités. Victoria est impliquée dans la défense et la promotion des droits des personnes LGBTQI+ depuis plusieurs années déjà et elle est profondément passionnée par le milieu communautaire.

Selon toi, quel est un grand défi auquel les femmes font face aujourd’hui en 2024?

Je pense à la réalité des femmes trans dans un contexte où l’on vit présentement une recrudescence de haine quand on affirme notre identité. Nous avons de plus en plus de visibilité, ce qui vient aussi avec une forte opposition. La transphobie est intrinsèquement liée à la misogynie, et les femmes trans n’y échappent pas. C’est pour cela qu’il est important pour tout le monde de s’informer et de s’éduquer, d’aller à la rencontre des personnes trans près de soi, de lire les nouvelles et même, de suivre des formations comme celles que nous donnons chez Aide aux Trans du Québec.

Une femme qui t’inspire énormément en ce moment ?

L’actrice trans Hari Nef dans Barbie, c’est incroyable d’avoir de la représentation dans le film féministe de Greta Gerwig!

Une entreprise montréalaise women-owned?

Dodo Bazaar par Laëtitia Damonsing, une entreprise de mode éthique montréalaise.

Instagram : @dodobazaar

Un conseil pour les jeunes femmes ?

Il faut arrêter de trop se remettre en question puis oser sauter sur chaque opportunité professionnelle. On ne peut jamais prédire où ces opportunités nous mèneront, ni les portes que nous parviendrons à ouvrir pour nous-mêmes ou nos sœurs sur notre passage. C’est important de célébrer les parcours atypiques!

Nos

grands

partenaires

Recherche

Aucun résultat pour le terme 1 résultat pour le terme résultats pour le terme «»